Le KIGA et l’ASC facilitent l’orientation professionnelle

L’Association suisse des cadres aide les cadres dirigeants et les travailleurs qualifiés à la recherche d’un emploi à améliorer leur compétitivité sur le marché du travail. Après un projet pilote réussi, le Canton des Grisons est le premier à intégrer ce programme de l’ASC dans son catalogue de mesures relatives au marché du travail.

Les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans sont loin d’être les seuls à le savoir: les seules compétences professionnelles ne suffisent plus pour mener une carrière réussie sur le marché du travail moderne. Les jeunes cadres et travailleurs qualifiés constatent eux aussi depuis longtemps que l’employabilité (dérivé du terme anglais «employability») ne dépend plus seulement des savoirs techniques propres au métier exercé. Désormais, ce sont les compétences sociales, la maîtrise linguistique, la flexibilité, la volonté d’assumer des responsabilités et d’autres facteurs qui déterminent les possibilités d’avancement de chacun, parfois même au mépris des performances professionnelles. Depuis plusieurs années, l’ASC offre à ses membres, via les services de conseil du Service Carrière ASC, la possibilité de définir eux-mêmes leur position dans ce système, d’analyser et d’étudier les options envisageables, ainsi que de planifier stratégiquement les mesures nécessaires pour le développement de leur carrière.

L’année dernière, ce programme a été proposé de façon ciblée à des cadres dirigeants, des professionnels spécialisés et des travailleurs-clés à la recherche d’un emploi dans le cadre d’un projet pilote. Pour ce faire, l’ASC a noué un partenariat avec le Canton des Grisons et a adapté son programme d’orientation professionnelle aux conditions spécifiques requises. Pendant un an, l’ASC a étroitement collaboré avec le KIGA du canton des Grisons et ses offices régionaux de placement (ORP). Le Service Carrière ASC a ainsi aidé des cadres à la recherche d’un emploi inscrits auprès d’un ORP à réorienter leur carrière à l’aide du service de conseil «Coaching de carrière Plus». Ce programme leur a offert l’occasion d’améliorer leur compétitivité sur le marché du travail en participant à quelque sept séances de 15 heures au total, réparties sur trois mois. La phase pilote du projet a été financée par le Fonds social de l’ASC, une fondation dont la mission est d’assurer la prévoyance au profit des membres et de soutenir les demandeurs d’emploi. Ce programme n’a donc rien coûté aux participants ni au canton.

Les résultats parlent d’eux-mêmes: plus de 50% des participants au programme ont trouvé un emploi en quelques mois. Cette initiative a également montré que les plus de 50 ans sont loin d’être les seuls touchés par les suppressions d’emplois dues aux restructurations induites par les progrès technologiques. Elle a aussi prouvé que les travailleurs de cette catégorie d’âge peuvent tout à fait rester compétitifs s’ils bénéficient de mesures d’accompagnement adaptées.

Après une évaluation conjointe des résultats obtenus, l’Office de l’industrie, des arts et métiers et du travail (KIGA) des Grisons a conclu une convention de prestations avec l’ASC: ce programme fait désormais officiellement partie des mesures relatives au marché du travail mises en place par les ORP des Grisons.

Son contenu s’inspire en grande partie de celui du programme d’orientation professionnelle de l’ASC. Comme dans les modules «Boxenstopp Carrière», «Coaching de carrière» et «Coaching de carrière Plus», il s’agit d’abord de dresser un bilan avec le conseiller en orientation de l’ASC, puis d’évaluer les souhaits, les possibilités et les objectifs du participant et d’analyser ses points forts et ses points faibles, ainsi que ses aptitudes
personnelles. Cette première étape sert ensuite de base pour développer des perspectives d’avenir, élaborer des stratégies et définir des mesures concrètes.
Le programme est gratuit pour les participants, puisque le canton prend désormais les frais en charge dans le cadre de la convention de prestations, tandis que l’ASC offre les services de conseil et de coaching. Le succès du projet pilote n’est pas passé inaperçu: d’autres cantons ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour des programmes similaires, et des discussions concrètes sont en cours à ce sujet.

L’engagement de l’ASC se fonde sur les principes de sa prise de position sur les questions de politique sociale au niveau fédéral, dont l’adoption remonte déjà à 2002. Dans sa Charte sociale, l’Association suisse des cadres fixe depuis 2016 ses priorités dans le secteur-clé «Retour au travail au lieu d’indemnités journalières».

Du «Boxenstopp Carrière» au «Coaching de carrière»
Le programme d’orientation professionnelle de l’ASC adapté à différents groupes cibles a été lancé en 2014 et n’a cessé depuis lors d’être développé pour les membres et élargi aux non-membres. Ce programme s’adresse aussi bien aux jeunes cadres qu’aux dirigeants expérimentés qui souhaitent optimiser leurs atouts et leurs compétences ou réorienter leur carrière. Que ce soit en raison d’un changement d’employeur, d’une volonté personnelle ou d’une stratégie professionnelle, la réalisation des objectifs personnels dépend toujours des aptitudes de chacun à s’insérer sur le marché du travail.
En cette période de bouleversements technologiques et organisationnels dans le monde du travail 4.0, le développement continu de ces aptitudes sous toutes leurs formes ne constitue plus seulement un impératif, mais une exigence de base pour planifier son parcours professionnel.

Cependant, la compétitivité sur le marché de l’emploi revêt également une importance pour les employeurs: la fidélisation des collaborateurs grâce à la création d’une image d’employeur positive fait partie intégrante de la réflexion stratégique menée par les entreprises prospères pour remédier à la pénurie de personnel qualifié dont on a beaucoup parlé. Les deux parties ont tout intérêt à améliorer la compétitivité des travailleurs sur le marché de l’emploi. En effet, les entreprises ont nécessairement besoin de collaborateurs compétents et qualifiés pour améliorer leur propre compétitivité.
Quant aux travailleurs, cette démarche leur permet de rester performants et compétitifs dans un monde du travail toujours plus complexe.»

Page web du Service Carrière de l’ASC:
https://www.cadres.ch/offres/carriere/