,

Inspiration

Une question de dosage

L’authenticité implique la vérité. A l’intérieur et à l’extérieur. Avec soi-même et avec les autres. Avec une sincérité mesurée, car elle peut mettre mal à l’aise lorsqu’elle est sur-exprimée. Un interlocuteur authentique donne un sentiment de sécurité et de sympathie: on sait à qui on a affaire.

Ce sentiment se transforme en irritation dès que l’authenticité se pare d’un excédent de franchise et que le respect disparaît.

Le dosage est donc essentiel. En effet, une authenticité excessive est autant problématique chez les dirigeants colériques, que chez les dirigeants timides ou avec d’autres traits de personnalité marqués. Pour diriger, il faut bien doser les émotions quotidiennes, comme la peur, la colère, la tristesse et la joie. Il est important de toujours garder son calme, et la sérénité fait partie intégrante d’une personnalité de leader.

Comment concilier ce calme avec le besoin d’authenticité de la part des dirigeants? De toute évidence, la phrase de Paracelse* s’applique également à l’authenticité dans le leadership: «Tout est poison et rien n’est sans poison; la dose seule fait que quelque chose n’est pas un poison.» L’analogie aux médicaments et à leur posologie est judicieuse, car un manque d’authenticité n’est pas non plus bénéfique. Des personnes peu, voire pas du tout authentiques semblent trop lisses, inaccessibles, artificielles et peu sympathiques. Une impression peu favorable pour une position de dirigeant.

La question est donc la suivante: «En tant que dirigeant, comment doser mon authenticité et l’adapter aux situations afin d’être efficace tout en continuant à faire preuve d’humanité? Pour donner à mes collaborateurs l’assurance nécessaire afin qu’ils puissent être efficaces de leur côté, tout en leur laissant suffisamment d’espace?» Comme bien d’autres, ce dosage peut tout à fait être appris, mais il doit être exercé sans relâche, dans l’idéal avec un interlocuteur authentique, dans la sphère privée ou professionnelle. »

* Paracelse (1493–1541), de son vrai nom Philippus Aureolus Theophrastus Bombastus von Hohenheim

Je remercie mon frère Daniel Sandor, un interlocuteur authentique.

Peter Sandor | Texte Directeur médical en neurologie et membre de la direction du groupe RehaClinic, professeur titulaire à l’Université de Zurich.